Gnocchis au panais et patate, sur velouté de topinambour

J’ai voulu allier deux légumes que j’ai découverts grâce à mon panier hebdomadaire. Le panais et le topinambour. Pour les gnocchis, la prochaine fois je mettrai plus de panais que de patate, j’ai mis la même quantité cette fois-ci. Alors d’ailleurs, j’ai fait la bêtise de garder de la pâte à gnocchis pour le lendemain (comme je fais habituellement), et le panais a oxydé ! Oui, je n’avais pas pensé à ce détail.

Pour 2 :

Les gnocchis :

  • 2 patates (pas trop grosses)
  • l’équivalent en panais
  • De la farine
  • Sel-poivre
  • Muscade
  • 1 jaune d’oeuf
  • 1 tranche de panais cru à râper finement
  1. Faire cuire les pommes-de-terre et le panais, puis les écraser, saler et poivrer, ajouter de la muscade.
  2. Ajouter le panais râpé.
  3. Ajouter de la farine jusqu’à obtenir une pâte homogène qui ne colle pas trop.
  4. Rouler des boudins et les couper en petits tronçons. (si votre pâte colle trop, faire des quenelles à l’aide de deux petites cuillers, les poser sur une plaque farinée)
  5. Les cuire à l’eau bouillante salée, et les sortir à l’écumoire une minute après qu’ils soient remontés à la surface.
  6. Faire dorer les gnocchis dans du beurre pendant 5 minutes en remuant bien.

Le velouté :

  • 4 topinambours
  • 1 patate
  • 15 cl de lait
  • sel-poivre
  1. Faire cuire les légumes 15 à 20 minutes, les éplucher et les couper en morceaux, saler, poivrer et ajouter le lait.
  2. Mixer finement, ajuster l’assaisonnement.
  3. Verser bien chaud au fond d’une assiette creuse.

Ajouter les gnocchis sur le fond de velouté, saupoudrer d’un peu de parmesan râpé.

Ce mélange était très sympathique, le velouté, très doux. Par contre, les gnocchis auraient mérité un peu plus de panais, ou moins de patate, au choix !

Au passage, les quantités sont pour le plat, mais sur la photo c’est plutôt quantité entrée ! :)

3 thoughts on “Gnocchis au panais et patate, sur velouté de topinambour

  1. J’ai suivi cette recette à la lettre hier (du moins presque à la lettre, car j’ai mis un peu plus de panais que de pommes de terre pour la pâte des gnocchis) et le résultat a été probant. Nous nous sommes régalés. La seule réserve que j’émettrais, c’est que les gnocchis sont un peu long à préparer, que la pâte s’est plutôt mal tenue et qu’il était difficile de les faire dorer. Ils étaient excellents mais, en définitive, ils ressemblaient plus à des petits pâtés qu’à des boudins. Quant à la quantité, c’était tout à fait raisonnable pour deux personnes, même des bons mangeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>